Quelles opportunités d'emploi dans les travaux publics

L’alternance, une voie choisie pour améliorer l’emploi dans les Travaux Publics

Depuis 2017, la croissance de l’activité s’est installée grâce à l’émergence des grands chantiers nationaux (cf. Chantier du Grand Paris) et à la reprise des investissements dans les collectivités territoriales.

« Les entreprises de TP devraient recruter 40 000 collaborateurs en 2019, ce qui correspondrait de nouveau à 10 000 créations nettes d’emplois. »

Sources FNTP et Le Moniteur Emploi
Pour couvrir ces besoins en personnels sur les différents chantiers (terrassement, entretien des routes, rails, travaux souterrains, travaux de voirie, chantiers de tramway …),  les effectifs intérimaires ne suffisent plus à répondre à la demande et les entreprises de TP se lancent dans une ambitieuse politique de recrutement d’emplois permanents, faisant la part belle aux jeunes candidats.

Face à ce défi à court terme de l’emploi dans les entreprises de TP, la voie de l’alternance s’avère la plus pertinente pour toutes les parties prenantes (entreprises de TP, écoles de formation aux métiers des travaux publics et futurs candidats).

Dans ce contexte, « la profession TP s’est engagée à augmenter de 50% le nombre de jeunes que nos entreprises accueillent en apprentissage d’ici 5 ans ».

Source FNTP

L’emploi dans les Travaux Publics, des profils spécifiques pour des métiers plus technologiques

Des coffreurs spécialisés dans les travaux souterrains aux opérateurs tunneliers, en passant par les opérateurs de fibre optique, les entreprises de travaux publics des grands chantiers recherchent des nouveaux candidats au profil résolument technologique et numérique.
Un besoin de main d’œuvre qui s’additionne aux autres profils recherchés, tout autant incontournables (ouvriers, encadrants intermédiaires et managers).

Continuer sur le sujet

 

Lire aussi nos articles sur les travaux publics

 

Mots clés

Recevez mensuellement les derniers contenus publiés sur le blog de l'infra