Photo Guidage Machine Technology_IMC2

Qu’est-ce que le guidage machine ? 

Guidage machine et matériel topographique embarqué : d’abord l’apanage des grands groupes

Derrière le guidage machine se cache du matériel topographique embarqué pour les positionnements. L’opérateur suit les indications données par son équipement pour gagner du temps en exécution. Historiquement, il était réservé aux grandes entreprises car il nécessitait des compétences pointues en topographie et des investissements.

Aujourd’hui, tous les grands groupes de topographie ont bien compris les enjeux et proposent du matériel et des solutions embarquées. Chez GEOMESURA nous intervenons en amont en modélisant les projets en 3D pour les intégrer dans des tablettes installées dans les engins. Cela génère de la donnée, des plateformes ou tranchées en 3D par exemple.
GEOMENSURA est ouvert à tous les revendeurs de matériel topographique et favorise le transfert des données vers toutes les solutions de guidage en étant compatible avec : Leïca, Topcon ou Trimble notamment.

Aujourd’hui les TPE et PME des Travaux Publics commencent à investir dans le guidage machine

Cet investissement, bien exploité, se valorise très vite et est désormais de plus en plus présent dans les TPE et PME car il répond à différents enjeux : 

  • Remplacement d’une main-d’œuvre pénurique 
  • Rapidité d’exécution 
  • Gain de production 
  • Fiabilité et sécurité 

Ces tendances sont très révélatrices, avant il y avait les éditeurs de logiciels, les vendeurs de matériel topographique et les vendeurs d’engins. Aujourd’hui les vendeurs de matériel topographiques et les vendeurs d’engins se sont rapprochés pour intégrer les outils et les machines sont pré-équipées en usine, ce qui apporte encore plus de fiabilité. 

Afin de vous proposer une vision complète sur ce sujet, nous avons souhaité avoir l’avis d’un fabricant et vendeur d’engins bien au fait de ces solutions. C’est donc tout naturellement que nous nous sommes rapprochés d’Aurélien SELLE IMC Product Manager chez SAMI TP, appartenant au groupe BPM. 

 

Présentation d’Aurélien SELLE et de SAMI TP 

Aurélien SELLE est chef de produit des Intelligent Machine Control (IMC) chez SAMI TP. Son rôle est d’assurer la promotion des éditions de contrôle, intégrées dans le parc Komatsu. Il accompagne les commerciaux de SAMI TP avant et après la vente en assurant notamment la formation des utilisateurs : géomètres et opérateurs de machine. Il assure également la gestion d’un parc de machines intelligentes en location. SAMI TP est le revendeur exclusif sur la façade Atlantique de Komatsu, le 2e constructeur mondial de machines de Travaux Publics. L’entreprise compte 6 agences installées à Caen, Rennes, Châteaulin, Nantes, Niort et Bordeaux. SAMI TP, regroupe une centaine de collaborateurs et différentes gammes de matériel : 

  • Utility : petit matériel de Travaux Publics 
  • Construction : pelleteuse, moyen tonnage, bulldozer et tombereau 
  • Minnig carrière : engins de productions pour les carriers 
  •  METSO : concasseurs Mobiles 

Guidage GPS 3D et Contrôle GPS : 2 techniques au service des Travaux Publics 

« Pour démarrer, il faut préciser que le guidage machine a été créé en France en 1998, pour aider les nationaux à faire des grands chantiers. Cela s’est ensuite démocratisé et depuis 5 à 6 ans le guidage machine est vraiment adapté au PME et TPE. Et, en effet il y a bien 2 termes à connaître quand on parle de guidage machine : 

  1. Le guidage GPS 3D : il s’agit, pour la plupart, d’un système visuel. C’est l’opérateur qui emmène son outil à la côte souhaitée par le chantier. Le guidage GPS 3D est commercialisé par des entreprises qui viennent l’installer dans les engins, il arrive donc après l’achat de la machine. C’est ce type de solutions embarquées, que l’on peut trouver depuis plus de 10 ans, au sein des entreprises de Travaux Publics. Cette solution est donc facilement accessible aux entreprises et peut répondre à leurs premières problématiques.
  2. Le contrôle GPS : ici l’opérateur est accompagné par l’engin, nous sommes en mode automatisé car le guidage est développé et intégré d’usine à la machine Komatsu. Nous pouvons donc parler de machines intelligentes. C’est ce que nous proposons sur des pelleteuses ou des bulldozers. Cet outil apporte de la fiabilité et un vrai confort à l’opérateur qui peut se concentrer sur des taches plus techniques. Le contrôle GPS, développé par KOMATSU, est intégré aux machines avec un développement pensé en usine, entre l’engin et le guidage. Par exemple, il permet une prise en main de l’hydraulique de l’engin. Pour les pelleteuses mécaniques, il y a un mode semiautomatique puis un blocage de profondeur, pour ne pas descendre en dessous de la côte projet. Sur le guidage des bulldozers il y a un système intelligent qui détecte automatiquement la puissance de terre sur la lame et il s’adapte tout seul à la charge de matériaux présents dans la lame. Tout ceci n’est pas possible avec un GPS 3D embarqué ».


Pourquoi les entreprises régionales doivent-elles s’intéresser au guidage machine ?
 

Le guidage machine offre un gain de productivité particulièrement significatif

« Le guidage machine en GPS 3D apporte entre 20 et 25 % de productivité, on passe de 30 à 40 % de productivité en plus avec du Contrôle GPS. En outre, les plateformes logicielles pour les solutions embarquées se sont simplifiées. C’est le cas notamment de MENSURA qui propose des exports 3D que l’on peut installer dans les engins.  Les TPE ou PME peuvent ainsi en toute autonomie créer des projets simples sur leurs écrans de contrôle. 

Le guidage machine devient plus accessible grâce à un abonnement à un réseau de bases GPS

Par ailleurs, avant il fallait positionner son système de guidage GPS et corriger avec un relais terrestre pour avoir une précision centimétrique. Cela demande du matériel et des connaissances en topographies pour bien positionner tout cela. Aujourd’hui, il y a un réseau de bases GPS permanentes qui simplifient l’utilisation. Le modèle peut se connecter directement via un abonnement et avoir une précision de 2 à 3 cm. Une petite entreprise qui achète un engin avec du contrôle et un abonnement à ce réseau peut créer des projets avec un contrôle GPS en toute autonomie ». 


Quels sont alors, selon vous les freins, pour les entreprises régionales ?
 

« On peut parler du coût, mais il faut savoir que le contrôle ou le guidage ont vu leur prix baisser de 50 % en 10 ans, cela permet donc de démocratiser ces solutions. Avant, il fallait convaincre les entreprises, aujourd’hui toutes les entreprises, quelles que soient leurs tailles, ont analysées l’apport du guidage machine. À mon sens, s’il y a un frein est plus humain, il est lié à la crainte de la lourdeur de l’équipement ou à la peur que la technologie prenne le dessus sur l’expertise humaine. Or, avec l’évolution des logiciels tout est beaucoup plus simple, plus précis et plus efficace. Concernant l’expertise, elle est plus que jamais indispensable. En effet ces solutions ne sont que des aides à la conduite, l’expérience du chauffeur/opérateur reste primordiale. Le changement fait peur et c’est légitime, c’est tout le sujet de la transition numérique dans les métiers des Travaux Public ». 


Pour conclure,
à votre avis, quel sera le guidage machine de demain ? 

« KOMATSU, met de gros moyens en recherche et développement sur les nouvelles technologies. La transition se fait bien au-delà du contrôle ou de l’acquisition de données. En dehors de la performance de la machine, le gain se fera sur les nouvelles technologies embarquées avec des chantiers numériques connectés et des machines de plus en plus intelligentes ». 

En résumé, il ne faut pas avoir peur de ces nouvelles technologies, leur mission n’est pas de remplacer l’Homme, mais bien d’apporter du confort, de la sécurité aux opérateurs, de la fiabilité et productivité aux entreprises. Les tendances de fond sont orientées vers l’amélioration de la qualité des données transférées et la gestion numérique du chantier afin d’analyser et maitriser les couts. Derrière ces changements ce sont de belles opportunités de monter en compétences qui s’offrent aux collaborateurs et des sources indéniables de productivité pour les entreprises. Alors on franchit le pas ensemble ? 

Un grand merci à Aurélien SELLE pour sa disponibilité.
En savoir plus sur les produits Intelligent Machine Control de KOMATSU et sur SAMI TP, le distributeur européen exclusif KOMATSU.

 

 

 

Mots clés

Recevez mensuellement les derniers contenus publiés sur le blog de l'infra